Rechercher






Accueil > Programmes

Enquête sur la mobilité et les conditions d’études des doctorants internationaux inscrits en France en période de pandémie

par Bertrand - publié le , mis à jour le

Membres du projet  : Magali Ballatore (MCF, MESOPOLHIS) et Jean-Baptiste Bertrand (ingénieur statisticien, MESOPOLHIS)

Objectifs du projet : enquête sociologique sur la situation des doctorants internationaux en France en période de crise sanitaire (Covid-19), à partir d’un questionnaire en ligne, d’entretiens semi-directifs, et de données statistiques issues du Système d’information sur le suivi de l’étudiant (SISE).

Informations relatives au règlement général sur la protection des données (RGPD)

Récapitulatif des destinataires des données du projet
Nom Coordonnées Destinataire des données suivantes :
Magali Ballatore magali.ballatore@univ-amu.fr

Adresse postale : MESOPOLHIS, 5 rue du Château de l’Horloge, CS 90412, 13097 Aix en Provence CEDEX 2
  • Données issues du questionnaire
  • Données issues des entretiens
Jean-Baptiste Bertrand jean-baptiste.bertrand@univ-amu.fr

Adresse postale : MESOPOLHIS, 5 rue du Château de l’Horloge, CS 90412, 13097 Aix en Provence CEDEX 2
  • Données issues du questionnaire
  • Données issues des entretiens
  • Données issues du Système d’information sur le suivi de l’étudiant

Mention d’information pour les données issues du Système d’information sur le suivi de l’étudiant (SISE)
Les données issues des fichiers du SISE proviennent de l’ADISP. Ces données recensent les inscriptions d’étudiants dans environ 100 établissements d’enseignement supérieur en France.

Ces données ne contiennent aucune information nominative. Elles contiennent les informations d’intérêt suivantes pour notre enquête : sexe, nationalité (regroupée par continent), âge, année de début de thèse, domaine d’étude, établissement d’inscription, catégorie socio-professionnelle des parents.

Ces données issues du SISE nous serviront uniquement à évaluer les biais créés par les non-réponses au questionnaire, et à effectuer des opérations de pondération et de redressement statistique.

Toutes les mesures techniques et organisationnelles sont prises pour garantir la sécurité de ces données. Elles seront détruites immédiatement après traitement, ne seront communiquées à personne, et ne seront pas transférées en dehors de l’Union Européenne. La base légale du traitement de ces données est une mission d’intérêt public.

Les données n’étant pas nominatives, nous ne sommes pas en mesure d’identifier les personnes décrites dans le fichier, et ne pouvons donc pas les informer directement du traitement qui est fait de leurs données.

Pour toute question au sujet du traitement des données du SISE dans le cadre de cette enquête, vous pouvez écrire au destinataire des données, Jean-Baptiste Bertrand.