Rechercher






Accueil > HLM - Hors les murs > Archives "Autour du LAMES" 2019 et avant

Hakan Yücel, Deniz Koşulu - « La politisation des groupes musulmans minoritaires dans la Turquie contemporaine : l’étude des cas des alévis et des caféris »

par Sylvie Chiousse - publié le , mis à jour le

Séminaire général du CHERPA, 14 mars, 14h30-16h30, Espace P Seguin, Aix
Discussion : Cesare Mattina

L’objectif de cette séance est de questionner les modalités d’action et les stratégies d’acteurs confessionnellement minoritaires dans un contexte politique sécuritaire à tendance autoritaire. Pour des raisons historiques et politiques, l’approche étatique dans l’époque post-républicaine a construit une vision homogène de l’espace religieux musulman turc, uni sous le sunnisme hanéfite. Cet espace musulman est pourtant pluriel et composé par des groupes non sunnites comme les alevis, les caferis (les chiites duodécimains), les nusayris (les alaouites). Dans cette séance nous discuterons la labellisation, par les groupes alévis et caféris, du traitement et de la gestion étatique de leur appartenance confessionnelle comme « problème » et le développement de leur rapport au politique à travers lequel ces groupes énoncent et contestent l’approche étatique en Turquie à la suite de leur migration dans les grands centres urbains. Dans ce cadre Hakan Yücel, à partir du modèle centre-périphérie, analysera la modernisation et le processus d’acculturation des acteurs alévis rentrant en alliance avec les divers courants de gauche en Turquie. Ensuite Deniz Koşulu discutera l’émergence de la cause caférie dans les quartiers populaires stambouliotes et les évolutions dans le processus de politisation des acteurs caféris à partir de la décennie de 1990.

Hakan Yücel, maître de conférences en science politique, Université de Galatasaray,
Deniz Koşulu, docteure en science politique, CHERPA, Sciences Po Aix