Rechercher






Accueil > Jeunes chercheurs > Annuaire des doctorants

AGARD Eliabel

CV

Coordonnées : e.agard@hotmail.fr

FONCTION

Doctorante en sociologie du droit
Contrat doctoral de l’ED 67

Codirection de la thèse :

  • Directeur de thèse : Laurent MUCCHIELLI, Directeur de recherche au CNRS, LAMES
  • Codirectrice de thèse : Eve TRUILHE, Directrice de recherche au CNRS, CERIC
  • Ecole doctorale 355 : Espaces, Cultures, Sociétés
    • LAMES (Laboratoire Méditerranéen de Sociologie) - UMR 7305
    • Axe 4 du LAMES "Déviance et action publique"
  • Ecole doctorale 67 : Sciences juridiques et politiques
    • DICE (Droit International, Comparé et Européen) - UMR 7318
    • CERIC (Centre d’Etudes et de Recherches Internationales et Communautaires)

FORMATION

  • 2016 - 2017 : Master 2 "Théorie du droit", spécialité recherche
    Aix Marseille Université (mention bien à l’année / mention très bien au mémoire)
  • 2015 - 2016 : Master 1 "Droit privé et sciences criminelles"
    Aix Marseille Université (mention assez bien à l’année / mention bien au rapport de recherches)
  • 2014 - 2015 : Diplôme universitaire
    Institut de Sciences Pénales et de Criminologie, Aix-en-Provence
  • 2014 - 2015 : Echange Erasmus
    Universidad Carlos III, Madrid, Espagne
  • 2011 - 2014 : Licence de droit et sciences politiques
    Aix Marseille Université
  • 2011 : Baccalauréat, filière Economique et sociale
    Lycée La Nativité, Aix-en-Provence (mention bien)

DOMAINES DE RECHERCHE

  • Sociologie du droit
  • Green Criminology
  • Droit de l’environnement

PROJET DE THESE

Titre provisoire de la thèse : "L’application du droit de l’environnement : le cas des pollutions industrielles dans le département des Bouches-du-Rhône"

Résumé : Dans un contexte de multiplication des engagements locaux, nationaux, européens et internationaux en faveur de la protection de l’environnement et de la prévention des risques pour la santé publique, les atteintes à l’environnement demeurent, parmi tous les types d’infractions poursuivables, la catégorie d’infraction la moins sanctionnée pénalement. Ce constat interpelle et nous proposons de mobiliser une approche interdisciplinaire alliant droit et sociologie, afin d’analyser l’effectivité de l’application des normes environnementales. Choisir les pollutions industrielles comme sujet d’étude présente l’intérêt théorique supplémentaire d’étudier des infractions commises par de acteurs particulièrement bien intégrés économiquement. L’ancrage de notre étude dans le département des Bouches-du-Rhône permettra l’analyse approfondie d’une zone fortement industrialisée comme le pourtour de l’étang de Berre. Pour ce faire, nous allierons les méthodes statistiques et enquêtes de terrain (observations et entretiens) auprès des acteurs intervenant aux différents stades du processus de régulation de ces infractions. Nous étudierons les pratiques des agents de contrôle administratif et judiciaire d’une part, les mobilisations de la société civile et des élus locaux d’autre part.

PARTICIPATION A DES PROJETS SCIENTIFIQUES ET PÉDAGOGIQUES

Septembre 2019 : Participation avec des membres du LAMES à la 15ème Nuit Européenne des Chercheur.e.s : « Vous aussi, entrez dans l’enquête »