Accueil > Espace Jeunes chercheurs > Annuaire des doctorants

MARCHAND Anne (co-dir. hors ED 355)

coordonnées
anne.chand@wanadoo.fr

Domaines de recherche
- Sociologie du travail
- Santé publique, maladies industrielles, santé au travail
- Histoire de la santé au travail

Thèse :
Histoire(s) de cancer professionnels et travaux cancérogènes en Seine-Saint-Denis : de la quête de la réparation à la (re) connaissance par traces sous la direction de Pierre Fournier (sociologue, Lames, Université d’Aix-Marseille) et de Nicolas Hatzfeld (historien, Laboratoire Histoire économique, sociale et des techniques, Université d’Evry)

Résumé  :
Le cancer est la première cause de mortalité en France et l’un des témoins les plus violents des inégalités sociales de santé liées au travail. Mais l’essentiel de ces cancers échappe à la reconnaissance en maladie professionnelle. De nombreux travaux de recherche en sciences sociales se sont intéressés aux limites du système français de réparation. Mais aucun d’entre eux ne s’est intéressé à ce système, du point de vue « en situation » des personnes éligibles au droit à la réparation. Mes travaux de M2 sur les « perceptions et usages du droit à la réparation par des personnes atteintes de cancer » ont pu mettre en lumière l’un des obstacles fondamentaux à l’accès à la reconnaissance en maladie professionnelle : la nécessité pour les victimes de produire les traces et preuves de leur parcours de travail et de ses risques cancérogènes.
Si cet accès aux preuves et aux traces est ardu, voire impossible pour les personnes concernées par la maladie, qu’en est-il pour les institutions en charge de l’instruction en maladie professionnelle ? Sur quelles pièces, documents, expertises, les inspecteurs ATMP fondent-ils leur « enquête » qui conduit ou non à la reconnaissance ? Quelles traces, preuves, indices reste-t-il de l’activité cancérogène de travail sur un territoire longtemps industriel, comme celui de la Seine-Saint-Denis ? Par quels acteurs ont-elles été fabriquées, conservées ? Au final, qu’en est-il de l’effectivité de ce droit à réparation, dans le cas des cancers, pathologie multifactorielle survenant au terme d’un important délai de latence ?
Ma recherche s’organisera donc autour de trois pôles - des personnes atteintes de cancer, les institutions en charge de la réparation et de la prévention, des entreprises – à partir desquels je tenterai de reconstituer un état des traces et empreintes de l’activité cancérogène de travail et à documenter l’absence, voire la destruction de ses traces. Partant d’une démarche ethnographique déjà éprouvée lors du M2, j’envisage de combiner des approches et des méthodes historiques et sociologiques, de recourir à des sources, orales et écrites, de nature institutionnelle et privée, pour reconstituer l’histoire du cadre légal et réglementaire de la reconnaissance des cancers professionnels au miroir de l’état des traces et empreintes de l’activité cancérogène de travail à l’échelle du territoire de la Seine-Saint-Denis.

Productions

Rapports de recherche

- MARCHAND Anne, « La reconnaissance en maladie professionnelle : perceptions et usages de ce droit par des personnes atteintes de cancer », mémoire de Master 2 en sciences sociales, option enquêtes, terrains, théories (ETT) sous la direction de Annie Thébaud-Mony, ENS/EHESS, 2010.
- MARCHAND Anne, « La fabrique de l’obéissance : une enquête ethnographique dans un service social départemental », mémoire de Master 1 en sciences sociales, option enquêtes, terrains, théories (ETT) sous la direction de Isabelle Coutant, ENS/EHESS, 2009.

Publications

- Lanna F., Marchand A., Thébaud-Mony A., « Cancers et travail : des liens et des droits niés », Revue Plein droit/GISTI, 2010.

Communications et colloques

- MARCHAND Anne, « Etude des processus de construction des inégalités sociales face à la reconnaissance des cancers d’origine professionnelle et des leviers d’actions collectifs et individuels pour les réduire », communication devant les nouveaux candidats à l’appel à projets « recherche interventionnelle » de l’InCA, juin 2011, Paris.
- MARCHAND Anne et LYSANIUK Benjamin, « L’expérience du GISCOP93 : de la connaissance à la reconnaissance. » Journée d’information et d’échanges Accompagner la lutte contre les cancers dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville. Institut National du Cancer. Paris, 23 mai 2011.
- MARCHAND Anne et STERDYNIAK Jean-Michel, « Cancers et mémoire du travail : le salarié acteur de sa reconnaissance en maladie professionnelle, l’exemple du Giscop93 », communication dans le cadre des VIe Rencontres de la Société de santé au travail du Poitou-Charentes, 13 octobre 2011, La Rochelle.
- MARCHAND Anne, « De l’importance de la “trace” et de la “preuve” dans l’accès au droit à la réparation en maladie professionnelle : le cas emblématique des cancers », Journée d’enseignement post-universitaire (EPU) sur le traçage des expositions professionnelles de l’Institut de médecine du travail du Val de Loire, 21 octobre 2011, Chateauroux.